Alice in Wonderland by Tim Burton

How Many Miles to Wonderland ?

Je me suis laissée embarquer dans une histoire folle !

Une aventure étrange dans laquelle j’ai croisé un jeu de cartes tyranniques, un bestiaire bavard et les membres particulièrement travaillés du chapeau d’une Tea Party excentrique.

 

The "Mad Hatter"

 

J’ai tenté de résister à leurs fantaisies lorsque j’ai écouté leur hymne pour la 1ère fois  : trop étrange, trop de choeurs, trop angoissante, trop mystique…

Balivernes !!

La guêpe Danny Elfman m’avait déjà piquée !

Je suis retournée l’écouter en cachette.. 1 fois.. 2 fois… 20 fois… 100 fois… et depuis les choeurs du morceau ne me quittent plus.

Ils me taquinent et me poussent à l’écouter une fois de plus.

Incapable de résister à la sensation que cette mélodie me procure !

Un  mélange de peur et d’excitation, une poussée d’adrénaline, l’impression d’avoir 8 ans et d’être l’héroïne d’un conte fantastique.

 Brucette au pays des Merveilles ?

 

Pour ce thème fabuleux, il faut tirer son chapeau à Danny Elfman, compositeur et complice de longue date de Tim Burton.

Si vous êtes attentifs, vous entendrez de merveilleuses clochettes, du métallophone et peut-être même les vocalisations félines du Chat du Cheshire. ;)

 

Alice in Wonderland by Tim Burton

 

Un autre morceau de cette B.O. vaut également le détour : “Alice (underground)” chanté par Avril Lavigne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *