“D.A.N.C.E.” par Justice

 

Justice, vous connaissez ? Bien sûr que oui !

 

Justice, c’est le groupe français d’électro composé de Gaspard Augé et Xavier de Rosnay qui a connu beaucoup de succès auprès du grand public avec la chanson “D.A.N.C.E” utilisée pour la publicité Numericable !

Rappelez-vous…

 

 

La chanson est un hommage à Michael Jackson.

Il suffit d’écouter les paroles pour se rendre compte qu’il s’agit à 80% de références aux titres de MJ ou des Jackson 5  : P.Y.T, ABC, Black or White,  Music and Me.

 

Bien avant de voir leur titre D.A.N.C.E diffusé sur le petit écran, Justice était déjà un groupe connu des dancefloors hexagonaux : un groupe, semble-t-il, très prometteur comme l’ensemble de la scène électro-house française qui s’exporte particulièrement bien à l’étranger (Alan Braxe, Mr.Oizo, SebastiAn, et bien sûr avant tout ça Daft Punk) !!

 

Il semblerait… (mais je n’ai pas encore trouvé de sources sérieuses me le confirmant) que Justice soit dingue du groupe Metallica. D’où le logo du groupe en forme de croix comme sur l’album “Master Of Puppets” (1986), d’où le “Justice” tiré de “And Justice For All”, 4ème album de Metallica (1988)… A suivre quand même parce que je ne vois pas trop le lien musical entre les deux mais bon… c’est peut-être moi ! :D

 

 

En ce qui me concerne, je ne suis pas fan de musique électronique mais “D.A.N.C.E” passe plutôt bien. Bien sûr, l’accro de sonorités folk et de paroles subtiles que je suis est frustrée… très frustrée…

Je suis consciente d’avoir craqué sur le titre le plus commercial du groupe et ça me désole pour eux autant que pour moi!  :$

“Newjack” se laisse également écouter mais le reste de l’album m’a profondément gonflée.

Grand moment d’ennui…

 

Ils ont réussi à compiler dans ces autres morceaux tout ce qui me déplaît dans la musique électronique : le manque de créativité, la répétition outrancière, ces gros BOUM BOUM agressifs qui te donnent envie d’arrêter au plus vite le massacre et de te suicider avec une enveloppe !

 

 

Je déteste ne pas aimer un album. Après, je culpabilise à mort. Tant d’efforts de la part des artistes (ou pas d’ailleurs) pour qu’au final, des auditeur(rice)s nul(le)s dans mon genre trouvent l’album pathétique, ça me fend le cœur !

Mais bon… c’est le jeu ma pauvre lucette !

 

Donc Justice, j’oublie ! Le son, les références opportunistes et overpushy à leurs idoles, le manque de profondeur musicale…

 

Je suis venue, j’ai vu, ça ne m’a pas plu. :(

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *